Bienvenue en France !

 
   
Depuis la loi du 26 nov. 2003, les non-admis ne bénéficient plus automatiquement du « jour franc ». Ce délai de 24h leur permettait d’entamer une demande d’admission « au titre de l’asile », de contacter leur famille, leur consulat, un avocat ou une association. Désormais, ils ne peuvent en bénéficier que s’ils en font la demande expresse. Encore faut-il connaître cette spécificité du droit français.
 
Thomas Jouanneau